AGENDA
  • Rencontre avec Olivier Faviervendredi 2 février 2018

    Rencontre avec Olivier Favier vendredi 2 février à 18h30 à la librairie L'Ivraie 19, rue Voltaire à Douarnenez (29). Entrée libre.

    Olivier Favier a publié Chroniques d’exil et d’hospitalité aux éditions le passager clandestin. Il est historien, traducteur, reporter, blogueur ; il a passé trois ans au contact des migrants, et a réuni des entretiens, des analyses, des portraits, des reportages, qui décrivent à la fois les traversées des uns et des autres, les lois européennes, les conditions d'accueil à Calais et ailleurs... Il nous raconte comment des adolescents, des hommes, des femmes, défient la mort, et souvent à plusieurs reprises, dans le seul espoir d’une vie meilleure. Il s’intéresse aussi à la façon dont les accueille la France, 5e puissance économique du monde…

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/chroniques/chroniques-dexil-et-dhospitalite.html

    Librairie L'Ivraie, Douarnenez (29)
  • Lecture et rencontreSoirée sur Simone Weilvendredi 2 février 2018

    Soirée sur Simone Weil : L’expérience de la nécessité, vendredi 2 février à 20h à TAC - Territoire Art et Création, 4, rue Marie-Laure à Bois-Colombes (92). Lecture par Coraly Zahonero de la Comédie Française ; conférence de Geneviève Azam et Françoise Valon. Tarif 20€ (adhérents 15€, étudiants et chômeurs 10€). Renseignements et réservations contact@lechantdeshommes.fr ou 01 74 63 53 11.

    Geneviève Azam et Françoise Valon ont publié Simone Weil ou l’expérience de la nécessité dans la collection Les précurseurs de la décroissance.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/les-precurseurs-de-la-decroissance/simone-weil-ou-lexperience-de-la-necessite.html

    TAC, Bois-Colombes (92)
  • RencontreL'accueil des migrantsjeudi 8 février 2018

    Soirée sur l’accueil des migrants jeudi 8 février à partir de 19h, à La Maison Ouverte, 17 rue Hoche à Montreuil (93). Pour s’informer collectivement sur les conditions d’accueil des personnes migrantes aujourd’hui en France, le paysage international et européen des migrations et les législations en vigueur, et les récentes annonces du gouvernement. Chowra Makaremi, anthropologue et chercheuse, coordinatrice de l’ouvrage Entre accueil et rejet : ce que les villes font aux migrants de la collection Bibliothèque des frontières, interviendra sur le rôle des villes européennes dans l’accueil des personnes migrantes.

    paris.by-night.fr/soiree/laccueil-des-migrants--563468.html

    Maison Ouverte, Montreuil (93)
  • débatRencontre avec Nicolas Bérard sur Linkyjeudi 8 février 2018

    Rencontre avec Nicolas Bérard sur Linky à l’Équitable Café, 59, cours Julien, Marseille, jeudi 8 février à 19h30.

    Linky, c’est le nouveau compteur électrique qu’ErDF veut imposer dans tous les foyers. Surcoût dissimulé, intrusion dans notre vie privée, réel danger pour la santé des usagers… Nicolas Bérard fait le point sur tout ce qu’on doit savoir pour refuser l’arrivée de Linky dans nos vies !

    Nicolas Bérard, journaliste à L'âge de faire, est l'auteur de Sexy, Linky ? Pour voir le vrai visage du nouveau compteur électrique Linky sans se faire enfumer par Enedis.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/sexy-linky.html

    Équitable Café, Marseille
  • DébatRencontre avec Michel Agier sur les migrantsjeudi 15 février 2018

    Rencontre avec Michel Agier, Véronique Bontemps et Stefan Le Courant, du collectif Babels, jeudi 15 février à 19h30 à la librairie Le Merle moqueur, 51, rue de Bagnolet, Paris XXe : « Entre accueil et rejet : ce que les villes font aux migrants ». Pour comprendre la diversité et la complexité des formes de l’accueil des migrants (Paris, Copenhague, Berlin, Barcelone, Istanbul), à l’occasion de la sortie du nouvel ouvrage de la collection Bibliothèque des frontières consacrée aux migrants, dirigée par Michel Agier  dans le cadre du programme de recherche Babels de l’EHESS. Une soirée animée par Eugénie Barbezat, journaliste de L’Humanité. Entrée libre.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/bibliotheque-des-frontieres/entre-accueil-et-rejet-ce-que-les-villes-font-aux-migrants.html

    Librairie Le Merle moqueur, Paris
  • débatRencontre avec Jean-Marc Royer, Le monde comme projet Manhattanjeudi 15 février 2018

    Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de son ouvrage Le monde comme projet Manhattan, à la librairie Zenobi, 50, avenue Pierre-Larousse, Malakoff (92), jeudi 15 février à 19h30. Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, deux villes choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. En cela, le nucléaire constitue une transgression majeure des interdits sociaux fondamentaux sous l’égide d’un puissant imaginaire structuré par la « rationalité calculatrice ». Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/le-monde-comme-projet-manhattan.html

    Librairie Zenobi, Malakoff
  • DébatRencontre avec Jean-Marc Royersamedi 17 février 2018

    Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de son ouvrage Le monde comme projet Manhattan, à la librairie Publico, 145, rue Amelot à Paris, samedi 17 février à 16h30. Entrée libre. Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, deux villes choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. En cela, le nucléaire constitue une transgression majeure des interdits sociaux fondamentaux sous l’égide d’un puissant imaginaire structuré par la « rationalité calculatrice ». Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/le-monde-comme-projet-manhattan.html

    Librairie Publico, Paris
  • DébatRencontre avec Jean-Marc Royerjeudi 22 février 2018

    Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de son ouvrage Le monde comme projet Manhattan, à la librairie Ombres blanches, 50, rue Gambetta à Toulouse, jeudi 22 février à 19h. Entrée libre. Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, deux villes choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. En cela, le nucléaire constitue une transgression majeure des interdits sociaux fondamentaux sous l’égide d’un puissant imaginaire structuré par la « rationalité calculatrice ». Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/le-monde-comme-projet-manhattan.html

    Librairie Ombres blanches, Toulouse
  • DébatRencontre avec Olivier Faviersamedi 24 février 2018

    Rencontre avec Olivier Favier samedi 24 février à 19h30 à la librairie L'autre Rive, Restidiou Vraz à Berrien (29). Entrée libre.

    Olivier Favier a publié Chroniques d’exil et d’hospitalité aux éditions le passager clandestin. Il est historien, traducteur, reporter, blogueur ; il a passé trois ans au contact des migrants, et a réuni des entretiens, des analyses, des portraits, des reportages, qui décrivent à la fois les traversées des uns et des autres, les lois européennes, les conditions d'accueil à Calais et ailleurs... Il nous raconte comment des adolescents, des hommes, des femmes, défient la mort, et souvent à plusieurs reprises, dans le seul espoir d’une vie meilleure. Il s’intéresse aussi à la façon dont les accueille la France, 5e puissance économique du monde… lepassagerclandestin.fr/catalogue/chroniques/chroniques-dexil-et-dhospitalite.html

    Librairie L'autre Rive, Berrien (29)
  • DébatRencontre avec Jean-Marc Royersamedi 24 février 2018

    Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de la « guerre au vivant » samedi 24 février, à partir de 14h,  au 8, impasse Crozatier, Paris 12e. Quels sont les murs auxquels se heurte la critique intellectuelle ou militante et qui minent les possibilités de naissance d’un salutaire mouvement de masse ?

    Une rencontre organisée par AutreFutur, s’appuyant sur le dernier livre de Jean-Marc Royer, Le monde comme projet Manhattan, pour cerner les obstacles auxquels se heurtent tous ceux qui face à la "guerre au vivant" menée par le capital tentent de lutter contre lui et visent son abolition.

    www.autrefutur.net/Rencontre-avec-Jean-Marc-Royer-autour-de-la-guerre-au-vivant-samedi-24-fevrier

    8, impasse Crozatier, Paris
  • débatRencontre avec Fabrice Flipo sur la décroissancesamedi 24 février 2018

    Rencontre avec Fabrice Flipo autour de son ouvrage Décroissance, ici et maintenant ! au salon-rencontres de l’alter-écologie Primevère à Lyon, samedi 24 février à 18h. Entrée du salon payante (environ 9€ ; salonprimevere.org).

    D’où vient l’idée de décroissance ? Quels sont les enjeux et les pistes de sa mise en œuvre ? Le philosophe des sciences et des techniques Fabrice Flipo revient sur les grandes sensibilités de l’écologie qui aboutissent, par des voies différentes, à la remise en cause radicale du dogme de la croissance. Ces courants mettent tous l’émancipation et la justice au cœur de leur réflexion sur le devenir des sociétés humaines et leurs liens avec la nature. lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/decroissance-ici-et-maintenant.html

    Primevère, Lyon
  • débatRencontre avec Nicolas Bérard sur Linkysamedi 24 février 2018

    Rencontre avec Nicolas Bérard sur Linky au salon-rencontres de l’alter-écologie Primevère à Lyon, samedi 24 février à 14h15. Entrée du salon payante (environ 9€ ; salonprimevere.org).

    Linky, c’est le nouveau compteur électrique qu’ErDF veut imposer dans tous les foyers. Surcoût dissimulé, intrusion dans notre vie privée, réel danger pour la santé des usagers… Nicolas Bérard fait le point sur tout ce qu’on doit savoir pour refuser l’arrivée de Linky dans nos vies !

    Nicolas Bérard, journaliste à L'âge de faire, est l'auteur de Sexy, Linky ? Pour voir le vrai visage du nouveau compteur électrique Linky sans se faire enfumer par Enedis.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/sexy-linky.html

    Primevère, Lyon
  • exposition et rencontreRencontre avec Lucy Wattssamedi 24 février 2018

    Rencontre avec Lucy Watts et visite commentée de son exposition Abécédaire de la propagande en temps de paix, au salon-rencontres de l’alter-écologie Primevère à Lyon, samedi 24 février à 14h30 et 16h. L’expo sera sur l’espace lecture-presse. Entrée du salon payante (environ 9€ ; salonprimevere.org).

    L’artiste Lucy Watts a publié aux éditions le passager clandestin Abécédaire de la propagande en temps de paix. Elle explore la propagande au quotidien et passe au crible l’industrie du mensonge, son histoire et ses méthodes. Sous son coup de crayon acéré surgissent les figures tragicomiques de « la propagande en temps de paix » : les médias acquis aux multinationales et à la pub, les conseillers en com’ des hommes-du-pouvoir, les agences de renseignement et leurs opérations psychologiques... Désinformation, Experts, Hollywood, Novlangue, Pub, Sondages, Télévision… Elle parcourt avec force et humour l’histoire des techniques modernes de manipulation des masses, à travers une lecture originale et percutante de Propaganda, comment manipuler l'opinion en démocratie, l’œuvre choc d’Edward Bernays (1928).Le salon Primevère présente les œuvres originales qui ont servi de support au livre.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/hors-collection/abecedaire-de-la-propagande-en-temps-de-paix.html

    Primevère, Lyon
  • DébatRencontre avec Geneviève Fraissesamedi 10 mars 2018

    Rencontre avec Geneviève Fraisse samedi 10 mars à 18h autour de son ouvrage La fabrique du féminismedans le cadre du rendez-vous « Femmes  d’hier & Femmes d’aujourd’hui », à la librairie le BHV Marais 52, rue de Rivoli Paris 4e (au 2e étage).

     

    L’autrice d’une œuvre d’exception sur le féminisme  revient sur 40 ans d’histoire et d’actualité du point de vue féministe à travers 60 chroniques parues dans la presse depuis les années 1970. Le réel est encore loin de pratiquer l’égalité des sexes, comme on le redécouvre à chaque nouveau « scandale », et Geneviève Fraisse revient sur l’ensemble de ces enjeux et de ces luttes, jusqu’à ce qui se dessine aujourd’hui autour du corps des femmes, du corps reproducteur (PMA, GPA et filiations nouvelles) au corps sexuel (violences, du harcèlement au viol). Une pensée d’une brûlante actualité, qui reconstitue avec limpidité le puzzle de la domination masculine.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/poche/la-fabrique-du-feminisme.html

    Avec également de 16h à 17h Marlène Schiappa pour Le deuxième sexe de la démocratie, et de 17h à 18h Irène Frain pour Il me fallait de l’aventure.

    Librairie BHV Marais, Paris
  • ConférenceRencontre avec Jean-Marc Royerlundi 12 mars

    Rencontre avec Jean-Marc Royer : “L’artificialisation du monde et la mise en cause du vivant?, autour de son ouvrage Le monde comme projet Manhattan, à l'EHESS, 54, bd Raspail, Paris 6e, salle BS1-05 au sous-sol, lundi 12 mars de 18h à 20h. Entrée libre.

    Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, deux villes choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. En cela, le nucléaire constitue une transgression majeure des interdits sociaux fondamentaux sous l’égide d’un puissant imaginaire structuré par la « rationalité calculatrice ». Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/le-monde-comme-projet-manhattan.html

    EHESS, Paris
  • DébatRencontre avec Jean-Marc Royervendredi 16 mars 2018

    Rencontre avec Jean-Marc Royer autour de son ouvrage Le monde comme projet Manhattan, à la librairie La cour des grands, 12, rue Taison à Metz, vendredi 16 mars à 18h30. Début août 1945, le monde, fasciné, découvre la puissance du feu nucléaire. Les bombardements d’Hiroshima et Nagasaki, deux villes choisies dans le but de « causer le maximum de dégâts et de pertes en vies humaines », sont l’aboutissement inévitable du projet Manhattan. Initié et mené dans le plus grand secret, ce dernier a réuni quatre années durant la fine fleur de la science internationale, les industries de pointe étatsuniennes (de Monsanto à Westinghouse) et la puissance de l’État adossé à son armée. Retraçant en un récit glaçant et solidement documenté l’histoire secrète de ce projet, Jean-Marc Royer montre comment la recherche d’une « solution totale » y prit vite le pas dans les esprits sur toute considération humaine. En cela, le nucléaire constitue une transgression majeure des interdits sociaux fondamentaux sous l’égide d’un puissant imaginaire structuré par la « rationalité calculatrice ». Ce point de bascule inaugure la guerre généralisée au vivant que mène aujourd’hui la civilisation capitaliste.

    lepassagerclandestin.fr/catalogue/essais/le-monde-comme-projet-manhattan.html

     

    La cour des grands, Metz
Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France