AUTEURS

Catherine Coquery-Vidrovitch

Catherine Coquery-Vidrovitch est une historienne française, spécialiste de l'Afrique et professeur émérite de l'université Paris Diderot. Ses travaux portent sur l'Afrique, les enjeux politiques de la colonisation ainsi que sur le concept d'impérialisme et de capitalisme en Afrique. Elle a été membre du bureau international du CISH (Congrès International des Sciences Historiques) de 2000 à 2005. Ancienne élève de l'École normale supérieure (Sèvres), elle a obtenu l'agrégation d'histoire en 1959 et le titre de docteur ès lettres en 1970. Elle a fondé au milieu des années 1970, avec et grâce à Jean Dresch, géographe spécialiste de l'Afrique subsaharienne et du monde arabe, et dirigé pendant 17 ans le laboratoire "Connaissance du Tiers-Monde, Afrique", devenu SEDET/CNRS (Sociétés en Développement, Etudes transdisciplinaires), aujourd'hui partie du CESSMA (Centre d'études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques).
Parallèlement à divers passages au Woodrow Wilson Center for International Scholars (1987), Shelby Cullom Davis Center for Historical Studies de l'université de Princeton (1992) ainsi qu'au Humanities Research Centre de Université de Canberra (1995) et au Gilder Lehrman Center de Yale University (2013), elle devient professeur titulaire (classe exceptionnelle) à l'Université Paris Diderot jusqu'en 2001 où elle devient professeur émérite.
En 1999, elle a reçu le African Studies Association Distinguished Africanist Award (USA).
Parmi ses principaux ouvrages : L'Afrique noire de 1800 à nos jours (en coll. avec Henri Moniot) (PUF 1974, 5° éd. révisée 2005). Afrique occidentale au temps des Français, colonisateurs et colonisés, c. 1860-1960 (en collaboration avec Odile Goerg) (La Découverte, 1992), L´Afrique et les Africains au XIXe siècle (Colin, 1999), Afrique noire. Permanences et ruptures (Payot 1985 ; 2e éd. révisée, L´Harmattan 1992), Le Congo [AEF] au temps des grandes compagnies concessionnaires, 1898-1930 ( Éditions de l´EHESS, 2001), La découverte de l'Afrique : l'Afrique noire atlantique, des origines au XVIIIe siècle (Jullliard 1965, rééd. L´Harmattan, 2003), Enjeux politiques de l'histoire coloniale (Agone, 2009), Petite histoire de l'Afrique : l'Afrique au sud du Sahara de la préhistoire à nos jours (La Découverte, 2010), Etre esclave. Afrique Amérique, XVe -XIXe siècle (en collaboration avec Éric Mesnard) (La Découverte, 2013).
Elle a écrit la préface du Rapport Brazza, qui paraîtra en mars 2014 aux éditions le Passager clandestin dans la collection Les transparents.

Livre(s) paru(s) aux éditions le passager clandestin
Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France