AUTEURS

Gravelle, Zisly et les anarchistes naturiens

Entre 1894 et 1898, le dessinateur, peintre, journaliste et anarchiste Émile Gravelle fait paraître quatre numéros d’un curieux périodique intitulé L’État naturel et la part du prolétaire dans la civilisation. Il y proclame sa haine de la civilisation et décrit la vie préhistorique comme un temps de bonheur et d’abondance. Ses appels au retour à la nature suscitent bientôt la création d’un groupe de « naturiens libertaires » qui rassemble des anarchistes de la Butte Montmartre. Henri Zisly le rejoint, et éditera en 1901 un Rapport sur le mouvement naturien, avant de lancer la revue La Vie naturelle (entre 1907 et 1920).

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France