AUTEURS
© Clet Abraham

Jean-Marie Muller

Philisophe et écrivain

Philosophe et écrivain, Jean-Marie Muller est membre fondateur du Mouvement pour une alternative non-violente (MAN) et directeur des études à l’Institut de recherche sur la résolution non-violente des conflits (IRNC). Auteur de multiples ouvrages sur la non-violence, dont plusieurs publiés à l’étranger, il a participé à de nombreuses actions publiques et a organisé des formations sur la résistance non-violente à travers le monde. Des objecteurs aux enseignants « désobéisseurs » en passant par les « faucheurs » et les « déboulonneurs », il a accompagné les luttes et témoigné en maintes occasions devant les tribunaux,. Il a publié entre autres Stratégie de l’action non-violente (Seuil, « Points Politique », 1981), Simone Weil, l’exigence de non-violence (Desclée de Brouwer, 1995, Prix Anne de Jaeger), Gandhi l’insurgé, L’épopée de la marche du sel (Albin Michel, 1997), Charles de Foucauld, Frère universel ou moine soldat ? (La Découverte, 2002), Désarmer les dieux, Le christianisme et l’islam au regard de l’exigence de non-violence (Les Éditions du Relié Poche, 2010), Les Français peuvent-ils vouloir renoncer à l’arme nucléaire ? (Éditions du MAN, 2010)… Dernier livre publié, aux éditions le passager clandestin, L’impératif de désobéissance - Fondements philosophiques et stratégiques de la désobéissance civile (collection Essais, 2011).

 

Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France