PANIERS THÉMATIQUES
Retour
Prix : 30 €

Panier Féminisme

Un homme sur deux est une femme… Et le chemin est encore long vers l’égalité ! De 1801 à 2013, retour sur le chemin parcouru…

La fabrique du féminisme de Geneviève Fraisse
Conçu comme un parcours, ce livre est constitué d’une sélection d’articles et d’entretiens parus dans divers revues et journaux entre 1975 et 2011. Il nous montre que c’est dans l’histoire en acte que les questions théoriques du féminisme ont pris et continuent d’avoir des chances de prendre forme.
« La finesse théorique est ancrée dans le vécu de l’auteure. Voilà un recueil qui en aidera plus d’un/e à s’orienter dans le renouveau actuel du féminisme. » (S!lence)

Désobéir au sexisme par les Désobéissants
Inégales aux hommes devant le travail, dans le salaire comme dans la répartition des responsabilités, les femmes sont aussi plus pauvres que les hommes. Leur travail gratuit, monotone et dévalorisé continue d’alimenter l’économie domestique, tandis que leur corps doit obéir aux injonctions masculines de plaire... Un petit livre pour se battre, et continuer d'inventer les voies de l’émancipation.
« Il est tout petit, mais il en dit long sur les différences entre les femmes et les hommes. L'ouvrage dresse d'abord un inventaire sans appel de la situation actuelle, puis livre des arguments pour discuter et enfin, donne des conseils pratiques pour s'opposer à la politique du fait accompli. » (Le Soir)

Opinion d'une femme sur les femmes de Fanny Raoul
Dans ce brûlot féministe édité pour la première fois en 1801, Fanny Raoul démonte avec vigueur les préjugés, liste les injustices, réclame l’indépendance de la femme par rapport à l’homme, la liberté et l’égalité civiles, le droit à être chef de famille au même titre que le père, l’accès à l’éducation et à tous les métiers, le mariage sous le régime de la séparation de biens ; autant d’idées qui jettent les bases du féminisme. Elle interpelle les femmes de son époque, et c’est parfois encore notre propre société qu’elle interpelle. Avec une préface de Geneviève Fraisse.
« Un écrit qui séduit d’abord par son audace. Une incroyable leçon de radicalité. » (Les idées claires, France Culture)

    Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France