PANIERS THÉMATIQUES
Retour
Prix : 45 €

Panier Noël

Découvrez la nouvelle sélection que le passager clandestin vous propose pour Noël 2016 !

« Cette destruction de la Terre exige notre coopération
Nos voix et nos corps, notre argent et notre travail
Je dis non
Ce corps est à moi, cette Terre est à moi »…

Imaginez-vous un instant qui a écrit et chanté ces paroles, et à quelle date ? Le groupe de punk anglais Chumbawamba dans son titre « Body », en 1984.

Découvrez bien d’autres exemples de l’engagement radical des punks pour les causes écologique, végan, anti-nucléaire… et leur influence sur toute une génération, dans Écopunk de Fabien Hein et Dom Blake.

« Ce livre vient enfin placer l'intelligence de certains groupes de la scène punk à sa juste place. » (Julien, libraire de L’odeur du temps à Marseille).

 

« On s’est promis que ça n’aurait pas de fin, qu’on ouvrirait des lieux en veux-tu en voilà, qu’on s’y retrouverait toujours, qu’on y rassemblerait, avec d’autres naufragés du béton, les plus fiers équipages de pirates. (...) Dans les ministères de la parole publique, on refuse de comprendre ce qui se joue durant ces nuits. On reprend, pour la répandre une fois encore, l’image indécrottable et bien commode du casseur opportuniste. »

Il y a fort à parier qu’à la lecture de Chroniques de la zone libre, vous serez traversés plus d’une fois  par l’envie folle de jeter vos clés et de partir vivre d’autres aventures ! Car le souffle de ce premier livre de Cosma Salé est épique. Exister hors des plans, des routes et des aménagements… L’auteur nous transporte dans un monde fascinant.

« On pense à Jean-Jacques Rousseau et à Henri David Thoreau, mais aussi bien sur à Hakim Bey. Il y a du corsaire idéaliste et libertaire dans ces jeunes fauchés, mais inspirés par le partage, la débrouille, l’aventure, et les trouvailles de quelque trésors miraculeux, par ci par là, au bord d’un chemin. Et dans ce livre plein d’atmosphère, de fièvre et d’espoir, ces récits de guerre contre l’état et les promoteurs, un parfum de magie vient compenser la vie dure et aléatoire, face aux bulldozers et aux CRS. » (Bastien Stisi, Nova Planet)

 

« Tu as voté, grand-père ? C’est vrai ? demanda Linda, tout excitée.

Ne t’inquiète pas, Linda, répondit sa mère. Grand-père ne veut pas dire qu’il a vraiment voté. Autrefois, tout le monde pratiquait ce genre de vote — ton grand-père comme les autres. Mais ce n’était pas réellement un vote.

— À l’époque dont je parle, je n’étais plus un petit garçon, rugit Matthew. J’avais vingt-deux ans, j’ai voté pour Langley et c’était un vrai vote. Ma voix ne comptait peut-être pas pour grand-chose, mais elle valait autant que celles des autres. »

Vous vous posez des questions sur le système de vote américain ?  Isaac Asimov, le célèbre auteur de Fondation, s’en posait aussi, et en 1955 ! On vous recommande chaudement la lecture de sa nouvelle A voté, parue dans notre collection Dyschroniques. C’est drôle, pertinent et… un peu flippant !

« Une collection que je recommande à tous, une nouvelle courte, percutante, acérée. » (François Angelier sur France Culture)

 

« L’homme, cet être égoïste et vaniteux qui rapporte tout à lui seul, au lieu de voir dans la femme sa compagne, son égale, s’obstine à n’y trouver qu’un être uniquement créé pour lui, qu’un hochet agréable qu’il brise, comme un enfant capricieux et mutin, lorsqu’il en est las, ou qu’il rejette, quand il y trouve une résistance qu’il n’attendait pas ; et cette résistance, qu’on appelle caractère dans les hommes, est traitée d’opiniâtreté, de désobéissance, dans les femmes. »

En 1801, une jeune Bretonne de 30 ans dont on ne sait, aujourd’hui, presque rien, s’adresse aux femmes de son temps pour les prendre à témoin des interdits, servitudes et violences qu’il leur faut encore affronter, passé le grand souffle de la Révolution ; c’est Opinion d’une femme sur les femmes de Fanny Raoul, joyau de précocité et de radicalité, texte introuvable et réédité par le passager clandestin, préfacé par Geneviève Fraisse.

« Un petit livre réjouissant à savourer, et à distribuer sans restriction autour de soi. » (L’Humanité)

 

« Depuis des années, j’entends ce mot : « Attendez ! » Il résonne à mon oreille, comme à celle de chaque Noir, avec une perçante familiarité. Cet « Attendez ! » a presque toujours signifié : « Jamais ! » (…) Les nations d’Asie et d’Afrique progressent vers l’indépendance à la vitesse d’un avion à réaction, et nous nous traînons encore à l’allure d’une voiture à cheval vers le droit de prendre une tasse de café au comptoir. » (Martin Luther King, Lettre aux Blancs modérés à propos de la légitime impatience des Noirs, 1963).

Découvrez ces Lettres rebelles réunies par Patrick Farbiaz : source d'informations historiques et politiques, elles ont souvent entraîné des réformes concrètes pour améliorer la vie quotidienne, elles sont autant de signes de solidarité, de gestes pour contrer l’oubli, de raisons d’espérer et de ne pas se résigner. Elles donnent aussi à voir l’action désobéissante des invisibles, de ceux d’en bas, et nous aident à ne pas rester passifs. Contre le racisme, la guerre, la techno science, le fichage informatique, la vidéo-surveillance, le nucléaire, les OGM, les grands projets inutiles, la vivisection, les décisions administratives injustes, une anthologie du refus qui donne des moyens d’agir !

« De Martin Luther King à Alain Refalo, des cris de révolte qui ont laissé une trace bien vivante dans l'histoire. » (S!lence)

 

5 livres pour 45€, 5 idées de cadeaux pour tous les goûts !

 

    Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France