RÉÉDITIONS
Retour
Prix : 7 €Format : 110x170mmPages : 96 pagesISBN : 978-2-36935-007-1Date de parution : 20 juin 2014

Discours des deux méthodes

suivi de Une question de tactique de Rosa Luxemburg

Préface de Jean-Numa Ducange

À l’occasion du centenaire de la mort de Jean Jaurès, le passager clandestin republie ces Discours parus chez lui en 2007. Dans l’affrontement de 1900, si lointain en apparence, ressurgissent bien des interrogations actuelles…


Le 26 novembre 1900, alors que s’achève l’affaire Dreyfus, Jean Jaurès et Jules Guesde confrontent leurs points de vue devant 8 000 militants du Nord sur le problème de la participation socialiste aux institutions républicaines.
À l’origine de cette controverse, l’entrée d’un socialiste, Alexandre Millerand, dans le gouvernement dirigé par Pierre Waldeck-Rousseau. Au cœur de l’échange entre Jaurès et Guesde, gît une question qui structure jusqu’à aujourd’hui les débats à l’intérieur de la gauche : celle du degré de collaboration avec le pouvoir en place dans la lutte contre le capitalisme.
Mais cette réflexion n’est pas l’apanage du socialisme français. À la même époque, en Allemagne, la controverse au sein du SPD oppose les tenants du réformisme et ceux qui voient en celui-ci une condamnation de la révolution sociale.

Parmi ces derniers, Rosa Luxemburg prend position sur le cas Millerand, dans un article de 1899 intitulé « Une question de tactique » que nous reproduisons ici.

  • Lire un extrait
  • Revue de presse
Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles Île-de-France